Film

Dans un futur proche, Sarah, solitaire et sans emploi, apprend qu’elle est atteinte d’une maladie incurable et qu’il ne lui reste que quelques mois à vivre. La jeune femme décide alors de faire appel à une entreprise spécialisée dans le clonage. En se créant un double, elle pourra continuer à exister après sa mort, épargnant à ses proches le deuil de sa personne. Une fois les démarches faites, un nouveau diagnostic lui annonce pourtant qu’elle est guérie. Mais son clone vit déjà et compte bien la remplacer comme prévu… Porté par la double performance de Karen Gillan (Doctor Who, Les Gardiens de la Galaxie), Dual s’impose comme une proposition aussi originale que réjouissante. Si son pitch l’inscrit d’emblée dans la science-fiction existentialiste, son ton lorgne volontiers vers la comédie noire, avant d’embrayer sur le film d’action dans le dernier acte. Les genres se mêlent alors avec une harmonie étonnante, pour un résultat des plus détonants. Après des débuts en tant que scénariste pour diverses séries TV, Riley Stearns réalise trois courts-métrages, dont The Cub, sélectionné à Sundance en 2013. Il passe au long-métrage l’année suivante avec le thriller Faults, dans lequel il dirige son épouse de l’époque, Mary Elizabeth Winstead. En 2019, il enchaîne avec la délirante comédie d’arts martiaux The Art of Self-Defense. Entièrement tourné en Finlande pour échapper aux restrictions sanitaires sur sol américain, Dual a été présenté en première mondiale au dernier festival de Sundance.


Musique
Emma Ruth Rundle
Cinématographie
Michael Ragen
Montage
Sarah Beth Shapiro
Distribution
Karen Gillan, Aaron Paul, Theo James
Contact
Park Circus